par Liloue

Pâte de coing bio façon Clea

8 commentaires Alimentation, Confitures et friandises, Produits gourmands

Quand j’étais petite, je n’aimais pas les pâtes de fruits et de coing parce que je les trouvais méga trop sucrées ! L’automne dernier, mon amoureux m’avait ramené un panier rempli de fruits très durs, jaunes avec une odeur envoûtante d’ananas. 🙂 Il me faisait découvrir ce petit trésor souvent abandonné le long des routes de campagne, … [roulement de tambours] … j’ai nommé le coing !  Que doit-on savoir sur le coing ? Celui-ci est le fruit du cognassier. D’une belle couleur jaune avec la forme d’une poire, il est recouvert d’un fin duvet à maturité et se récolte à partir d’octobre. Il a une chair dure et âpre quand elle est crue et se consomme toujours cuit. Riche en arôme et en pectines, il donne d’excellentes gelées et pâtes de fruits.
Cet automne, la même petite histoire s’est répétée et voilà que c’est la deuxième année que je réalise la pâte de coing avec la méthode de Cléa. Un délice !

Je (re)découvre le plaisir de manger de la pâte de fruits avec le bon goût de fruits ! J’ai juste diminué encore un peu la quantité de sucre. Elle se garde sûrement moins longtemps mais c’est tellement bon qu’en deux mois, après les fêtes de Noël il n’en reste plus.
La pâte de coing est une merveilleuse douceur à déguster à n’importe quel moment de la journée. Je me régale à manger ces petits cubes de bonbons au parfum de poire, pomme et ananas et je me dis que l’automne n’a décidément pas que des mauvais côtés 😀

Ingrédients
2 kg de coings environ
520 g de sucre blond de canne (pour 1,3 kg de coings cuits)

La méthode de Clea

Frotter les coings avec un torchon pour les faire briller. Surtout, ne les lavez pas, ils se mettraient à coller ! Éplucher et déposer les épluchures dans une marmite. Tailler les coings en morceaux dans un saladier, sans s’appliquer et sans chercher à les trancher en deux ni en quatre. Il faut plutôt les « déchirer » grossièrement à l’aide d’un bon couteau. Garder les trognons, les couper en deux et les mettre avec les épluchures dans la marmite. Ajouter de l’eau à hauteur. Porter à ébullition et laisser cuire 20mn environ. Filtrer l’eau de cuisson dans le saladier contenant les coings. Jeter les trognons et les épluchures. Verser les coings et l’eau dans la marmite, et cuire 30mn environ, jusqu’à ce que les coings soient bien cuits. Peser les coings cuits (j‘ai eu 1,3 kg de coings). Passer au moulin à légumes (Je n’en ai pas, j’ai fait au mixeur). Ajouter 50 % de sucre (j’en ai mis 40 %). Placer dans un faitout et laisser dessécher sur feu très doux, sans couvercle (j’ai souvent remué avec une cuillère en bois). Cela prend une heure environ ! Lorsqu’elle est suffisamment desséchée, étaler sur une plaque recouverte de papier cuisson (ou sur un tapis de cuisson en silicone), et laisser sécher pendant quelques jours (j’ai posé un linge propre dessus pour faciliter le séchage, j’ai retourné la pâte plusieurs fois, après 1 semaine de séchage, je la conserve dans du film fraîcheur au réfrigérateur pendant 2 mois).

Variantes

  • Ajouter une gousse de vanille (préalablement fendue dans le sens de la longueur) lors de la cuisson des coings. La retirer avant d’ajouter le sucre.
  • Ajouter 4 c. à soupe de sucre vanillé au moment où vous ajoutez le sucre bond de canne.

************ Nouveauté ***********

Pour rester dans le monde des friandises, je vous annonce que le dernier livre Friandises bio de ma copine de blog Karen est sorti ! Contrairement aux confiseries industrielles, les friandises bio ne contiennent pas de stabilisants, de conservateurs, d’exhausteurs de goût, d’additifs, ni de colorants. Alors laissez vous tenter !

<br />

8 Commentaires

ManueB

Aujourd’hui j’ai fait mes premières pâtes de fruits au potiron orange et cannelle avec de l’agar agar….
Peut être je diminuerais la quantité de sucre.

J’aimerais bien en faire au coing, ce doit être un délice !!!

manue

Liloue

@ManueB : Quelle originalité ! Il me tarde de découvrir la recette sur ton blog 🙂

Nouchka

J’ai découvert que le coing était un délicieux accompagnement de viande. Très parfumé, je le sers avec une viande en sauce et des pommes de terre vapeur. Un régal. Je peux t’envoyer ma recette si tu le souhaites.

Liloue

@Nouchka : Je n’ai pas encore testé le coing en version salée. Je suis curieuse de découvrir ta recette, tu peux me l’envoyer par mail. Merci.

Mlle Pigut

Je mange peu de friandises, mais elles sont toutes « maison ». Quel bonheur de goûter effectivement la saveur du fruit dans une pâte de coing, mmm merci!

poucinette

j’ai craqué dessus aussi comme quoi !!! bises bises miss excellent lundi !!! 🙂

Sweet Faery

Je fais souvent mes pâtes de fruits à l’agar-agar mais le résultat est toujours un peu humide et ne se conserve pas très longtemps. Je vais tester cette méthode, merci !

Rajouter votre grain de sel

Pour avoir votre propre avatar, il suffit de vous inscrire sur Gravatar.com

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL