par Liloue

Semis au chaud de mes graines bio de tomates, aubergines et basilic

6 commentaires Écologie, Jardin bio, Livres, Livres sur le jardin écologique

Le mois de Mars est le bon moment pour semer au chaud dans la maison les graines bio de tomates, aubergines, basilic. Plusieurs d’entre vous m’ont demandé comment je faisais mes semis de tomates. Voici donc les détails :

Semis au chaudSubstrat pour semis
  1. Je récupère une grande terrine en plastique de 22 cm par 28 cm (dimensions intérieures) avec son couvercle transparent. Vous pouvez aussi récupérer plusieurs boîtes.
  2. Je perce au fond de la terrine pour faire des trous.
  3. Je lave ma terrine au savon noir puis à l’eau vinaigrée et je la laisse sécher.
  4. Je dépose au fond un lit de cailloux.
  5. Dans un saladier ou un récipient (pour moi, saladier en inox), je mélange bien pour que ce soit homogène:
    • 40% de terreau semis et bouturage utilisable en agriculture bio (j’ai acheté le mien chez Botanic)
    • 20 % de compost
    • 40 % de sable
    J’ai utilisé un petit bol en inox comme mesure, en mettant 4 bols de terreau à semis, 2 bols de compost et 4 bols de sable.
  6. Je verse le mélange dans la terrine et tasse avec la main.
  7. Je fais des étiquettes avec une cagette de récup’ par exemple et je note le nom de mes graines.
  8. Je crée une petite règle en bois en faisant des traits tous les 2 cms.
  9. Je place ma règle et je sème mes graines tous les 2 cms en ajoutant les étiquettes des noms des graines. Pour ma part, je sème toujours le double de ce que je souhaite au jardin pour après sélectionner les deux plus beaux plants de chaque variété semée (si j’ai du surplus, je donne ou échange mes plants). Je sème en lune montante et si possible en jour fruit.
  10. Je recouvre mes graines d’une fine couche de sable tamisé.
  11. Je tasse légèrement et j’arrose au vaporisateur rempli d’eau de pluie à température ambiante (Je remplis une bouteille d’eau de pluie que je laisse dans la maison pour qu’elle soit à bonne température et je remplis le brumisateur au fur et à mesure)
  12. Je recouvre la terrine de son couvercle sans la fermer, les étiquettes soulèvent le couvercle pour une bonne aération (mais si vous n’avez pas de couvercle, utiliser une petite plaque de vitre ou un sac plastique transparent) et je la place devant une fenêtre dans un endroit chaud et lumineux de la maison.
  13.  Le substrat doit toujours rester humide, j’arrose au vaporisateur au besoin.
  14.  Dès que la germination commence, j’enlève le couvercle.
  15.  Je tourne la terrine tous les matins afin que les plants aient une croissance régulière.
  16.  Je repique en godets quand les plants ont 2 à 4 vraies feuilles.

Je me suis inspirée de ce livre Je multiplie les plantes du jardin (Semis, division, bouturage) de Brigitte Lapouge-Déjean et Serge Lapouge aux éditions Terre Vivante. Le livre se divise en 4 chapitres : Préparer son matériel, les semis, le repiquage et la multiplication végétative. Pour ma part, je connaissais déjà pas mal de choses apprises avec mon père et mon grand-père et c’était surtout les semis au chaud qui m’intéressaient mais pour les débutants, c’est un livre que je conseille surtout si vous souhaitez multiplier vos plantes au jardin en semant ou en bouturant. Le tableau des semis au début du livre est très pratique et la partie « mince, raté » permet de cerner les erreurs. Le livre est aussi accompagné de photos pour illustrer.

5 Commentaires

ManueB

ma fille a aussi fait des semis de tomates !!
vive le printemps !

manue :))

Gin

bonjour,
c’est certain que c’est du pur plaisir de faire des semis si tôt, mais après ? lorsque les petits plants sont prêts à être mis en terre, il fait encore frisquet pour les tomates ! j’ai essayé des semis précoces, mais je n’y ai rien gagné car les semis plus tardifs profitaient plus du « vrai » soleil et étaient beaucoup plus beaux…
peut-être que je ne m’y suis pas bien prise ?
et je ne peux pas les mettre dans la maison derrière les carreaux, les chats n’en feraient qu’un jeu … j’attendrai donc encore un peu…

Liloue

Bonjour, cela dépend des années pour la météo. L’année dernière a été particulièrement humide et froide jusqu’en juin. Du coup, effectivement là, mes semis en mars puis les jeunes plants n’ont été plantés qu’en juin et ils ont eu du mal à démarrer mais nous avons eu quand même des tomates en août. Les autres années, je les plante mi-avril sous un tunnel ou en mai après les Saints de glace selon la météo et surtout la terre. Si la terre est réchauffée et non collante, alors je peux les planter. Nous profitons alors des tomates dès le début de l’été. Une fois que les plants sont repiqués en godets et sont bien installés, je les mets dans mon abri de jardin non chauffé derrière la fenêtre. Il est important aussi pour les jeunes plants de les sortir la journée pour les fortifier quelques jours avant de les planter en terre. Par rapport aux chats, j’en ai 3 et mes semis sont sur le plan de travail de la cuisine, il n’y a jamais eu de problème. Vous pouvez attendre encore début avril pour faire vos semis et les planter après les Saints de glace. Belle journée !

Karen (cuisine saine)

Pas de semis au chaud cette année pour moi 🙂 Pas le temps avec mini bio, j’achèterai des plants de tomates 😉

1 Pingbacks & Trackbacks

Rajouter votre grain de sel

Pour avoir votre propre avatar, il suffit de vous inscrire sur Gravatar.com

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL